Archives de
Catégorie : Nos actions

Ciné débat au ciné bourse de St Junien Film Goliath sur les lobbies des pesticides le 13 Mai à 20H

Ciné débat au ciné bourse de St Junien Film Goliath sur les lobbies des pesticides le 13 Mai à 20H

Nous avons le plaisir de vous communiquer la programmation de la 2ème édition du festival HORIZON VERT, cinéma d’écologie et de films en circuit-court qui aura lieu entre le 4 et le 17 mai 2022 dans les quatre cinémas du Réseau Cinémas 87 (St-Junien, St-Yrieix, St-Léonard et Eymoutiers) ! lien ici

Dans ce cadre, le vendredi 13 mai à 20h Séance suivie d’un débat avec Générations Futures et le Docteur Pierre-Michel Périnaud, président de l’association « Alerte des médecins sur les pesticides ».

Le film : France, professeure de sport le jour, ouvrière la nuit,
milite activement contre l’usage des pesticides. Patrick, obscur et solitaire avocat parisien, est spécialiste en droit environnemental. Mathias, lobbyiste brillant et homme pressé, défend les intérêts d’un géant de l’agrochimie. Suite à l’acte radical d’une anonyme, ces trois destins, qui n’auraient jamais dû se croiser, vont se bousculer, s’entrechoquer et s’embraser.

Venez découvrir la manipulation des lobbies de l’agrochimie pour imposer les pesticides mortifères.

Secrets toxiques le Film suivi d’un débat sur les pesticides avec PILBS, SJE, Générations futures le 28 avril 20h à St Christophe.

Secrets toxiques le Film suivi d’un débat sur les pesticides avec PILBS, SJE, Générations futures le 28 avril 20h à St Christophe.

Organisé par Par ici la bonne soupe, Saint Junien Environnement et Générations futures découvrez Secrets toxiques une campagne qui s’est mise en place suite à l’étude scientifique de bidons de pesticides où ont été retrouvés des dizaines de molécules non déclarées, dangereuses, et pour certaines interdites, dont de l’arsenic, du plomb, des dérivés de pétrole…

Pendant plus d’un an, notre équipe a mené un travail d’enquête pour comprendre les failles et les fraudes qui font que la quasi-totalité des pesticides sur le marché sont aujourd‘hui bourrés de produits interdits et dangereux.

Dans ce documentaire, nous vous expliquerons tout : Comment sommes-nous arrivés à retrouver des pesticides toxiques dans nos champs et nos assiettes ? Comment est évaluée la toxicité des pesticides en France et en Europe ? Qu’est-ce qui est ressorti de nos échanges avec les agences sanitaires Européenne et Françaises ? Quelles sont les alternatives ?

Pour en savoir plus sur la campagne :

http://secretstoxiques.fr

https://www.facebook.com/secretstoxiques

secretstoxiques@gmail.com

Contribution de notre association à l’enquête publique relative à l’aliénation d’une partie de chemin rural reliant la RD n°22 au chemin des Rebeyrates au lieu-dit « Vergnolas », commune de Cussac.

Contribution de notre association à l’enquête publique relative à l’aliénation d’une partie de chemin rural reliant la RD n°22 au chemin des Rebeyrates au lieu-dit « Vergnolas », commune de Cussac.

Objet de l’aliénation : Le dossier d’enquête publique précise que l’aliénation concerne la partie du chemin rural longeant les parcelles cadastrées section E N°312, 326, 324, 318, 317, 316 et 313, ce qui supprimera la continuité de celui-ci sur presque la totalité de son linéaire. Nous remarquons que dans la délibération du conseil municipal du 27 janvier 2022, la procédure d’aliénation du chemin ne fait pas l’unanimité. Nous aurions souhaité connaitre les objections de celles et ceux qui ont voté contre.

Conclusion : Nous estimons que ce chemin ne devrait pas être aliéné pour préserver, le paysage bocager, des corridors de biodiversité et ainsi privilégier le bien commun et l’intérêt des générations futures aux intérêts d’un particulier. C’est pourquoi nous sommes opposés à cette aliénation.

Lire notre contribution complète

Notre contribution au sujet de la demande ’autorisation de la remise en service du moulin Pelgros à Saint-Junien

Notre contribution au sujet de la demande ’autorisation de la remise en service du moulin Pelgros à Saint-Junien

Objet : Contribution de l’association Saint-Junien Environnement à la participation du public par voie électronique (PPVE) au sujet de la demande d’autorisation de la remise en service du moulin Pelgros à Saint-Junien prévoyant l’installation d’une centrale hydroélectrique.

Conclusion :

Nous rappelons que nous sommes favorables à la production des énergies renouvelables. Le moulin Pelgros doit s’inscrire dans un projet global qui prend en compte l’amélioration de la qualité de l’eau de la vienne, ce qui n’est pas le cas en l’état.

Nous ne serons favorables à ce projet que sous réserve :

  • Qu’il fasse l’objet d’une compensation permettant d’atteindre les objectifs définis dans le SDAGE Loire – Bretagne 2010 – 2015.
  • Que le porteur de projet ait réalisé la compensation qu’il devait faire pour le moulin St Amand-Nadaud avant toute autorisation de travaux au moulin Pelgros.

Notre contribution en téléchargement cliquez ici

Enquête publique aliénation d’un chemin rural à Chateauponsac. Lieu-dit « Le Montillon »

Enquête publique aliénation d’un chemin rural à Chateauponsac. Lieu-dit « Le Montillon »

Suite à la disparition progressive mais de plus en plus rapide de nos chemins ruraux publics et dans l’intérêt général. saint Junien Environnement regarde les dossiers. Voilà notre avis sur cette enquête publique.

L’avis d’enquête publique précise que l’aliénation concerne le chemin rural longeant les parcelles cadastrées section I n°1277, 1276, 274 et 1273 d’un côté, et section I n°1201, 1202, 1207, 1951, 1955, 1954, 1722, 1956, 1957 et 1272 de l’autre côté.

La figure 1 (source : geoportail.gouv.fr) en est une représentation graphique ; la partie en bleu foncé correspond au projet d’aliénation, la partie en jaune correspond à la continuation du chemin rural hors projet.

Notre conclusion :

C’est pourquoi nous estimons que ce chemin ne devrait être aliéné qu’à la double condition que la partie boisée soit conservée et que la continuité du chemin entre d’une part le cours d’eau Le Balacou et le village du Montillon et d’autre part entre le village du Montillon et celui de La Menereix soit conservé. Il s’agirait alors de trouver un itinéraire qui se substituerait à la portion le long des parcelles n°1202 et 1207. Ce déplacement d’assiette, satisferait à la fois l’intérêt général, préserverait l’intérêt des générations à venir et l’intérêt des propriétaires riverains.

Le projet d’aliénation tel qu’il est proposé aujourd’hui n’est pas acceptable.

Notre réponse complète en téléchargement ici

Festival alimenterre avec l’association Générations futures organisé par SJE

Festival alimenterre avec l’association Générations futures organisé par SJE

Quelques photos de cette soirée

où nous avons pu échanger sur l’alimentation, l’autonomie alimentaire des territoires, le modèle agricole, la PAC, nos paysages, l’environnement. Comment se nourrir aujourd’hui et demain ?

En Autriche, des chercheurs ont entrepris une expérience inédite : cultiver la totalité de ce que mange un Européen moyen dans un champ de 4 400 mètres carrés. Il est rapidement apparu que les cultures fourragères et les produits importés occupaient deux fois plus de surface que les produits végétaux et locaux. Un documentaire porteur d’espoir pour démontrer la nécessité de se nourrir autrement. Si tout le monde s’alimentait comme nous le faisons en Europe, une deuxième planète serait nécessaire. Aussi l’Université des ressources naturelles et des sciences de la vie de Vienne a-t-elle mis en place une expérience scientifique pour mettre en évidence, à taille et en temps réels, la dimension spatiale de nos habitudes alimentaires.

L’expérience a ainsi démontré que nous accaparons une surface deux fois supérieure à celle dont nous disposons, et que notre alimentation rejette autant de gaz à effet de serre que l’automobile. Comment se nourrir autrement ? Trois familles ont alors essayé de réduire leur part de surface cultivable en adoptant une alimentation plus responsable, moins riche en viande et alignée sur la production locale et saisonnière.

L’avis du comité de sélection

Le documentaire suit trois familles et permet ainsi d’aborder les enjeux de la consommation responsable de façon pédagogique et vulgarisée. A travers l’utilisation d’un champ de référence, le lien entre consommation et production est mis en lumière, se matérialise. Les interdépendances, entre nos choix “ici” et les impacts “là-bas” sont omniprésentes et permettent de parcourir diverses régions du monde.

Le cadrage expérimental permet d’interroger la responsabilité des consommateurs, sans tomber dans la culpabilisation. Une telle approche rend accessible le film à tous les publics.