Archives de
Catégorie : On soutient

Interdiction des pesticides dans l’UE : signez l’initiative « Sauvons les abeilles et les agriculteurs »

Interdiction des pesticides dans l’UE : signez l’initiative « Sauvons les abeilles et les agriculteurs »

Les juges du tribunal de Monsanto ont conclu que la large distribution de pesticides pouvait être considérée comme écocide. C’est pourquoi nous demandons à  toutes les citoyennes et tous les citoyens de l’UE de signer l’initiative « Sauvons les abeilles et les agriculteurs » afin de contribuer à l’interdiction des pesticides. Ce n’est pas pour demain et cela prendra du temps, mais cette avancée est essentielle pour notre santé et notre biodiversité. De telles initiatives font peur à Bayer-Monsanto : l’entreprise consacre énormément d’argent et d’énergie à garder ses produits toxiques sur le marché. Ne les laissez pas gagner. S’il vous plait, signez cette initiative officielle, et demandez à vos proches et connaissances de faire de même. Demandez aussi aux associations et organisations d’inclure cet appel dans leurs communications et newsletters. Ensemble, nous gagnerons !

Message vidéo de soutien de Marie-Monique Robin  : Basta !

Basta!

  • Ça suffit!
  • Nous ne voulons plus de pesticides dans les champs.
  • Les poisons agricoles polluent nos sols,
  • les aliment que nous mangeons,
  • l’eau que nous buvons
  • et l’air que nous respirons
  • Ils rendent les paysan·nes et les riverain·es malade.
  • Ils contribuent à  la destruction de la biodiversité.
  • 80% des insectes ont disparu en Europe.
  • 30% des oiseaux.
  • Les colonies d’abeilles ne cessent de s’effondrer.
  • Tout ce business mortifère
  • profite à une poignée de multinationales
  • comme Monsanto, Bayer et Syngenta
  • Ça suffit!
  • Signez la pétition : Sauvons les abeilles et les agriculteurs

Saint Junien 27 Mars 10h30 : Rassemblement pour une vraie loi climat

Saint Junien 27 Mars 10h30 : Rassemblement pour une vraie loi climat

Le projet de loi « Climat et résilience », discuté à l’Assemblée nationale, est le dernier texte du quinquennat consacré à l’environnement. En l’état, il est très loin de l’ambition requise pour répondre à l’urgence écologique et atteindre les objectifs que la France s’est fixée. De nombreuses organisations, mais aussi le Haut Conseil pour le Climat, le Conseil national de la transition écologique et le Conseil économique, social et environnemental l’ont affirmé à de nombreuses reprises.

Le Gouvernement, après s’être renié sur de nombreux sujets et avoir été reconnu coupable d’inaction climatique, a mis de côté ou considérablement amoindri les propositions de la Convention citoyenne pour le climat que cette loi était censée reprendre.

Les député·e·s, qui débattront du projet de loi en séance plénière à partir du 29 mars, doivent à présent prendre leurs responsabilités :

  • en renforçant les articles du projet de loi dans le sens d’une plus grande ambition écologique, notamment s’agissant de la rénovation thermique des bâtiments, de la réglementation de la publicité et de l’utilisation des engrais azotés, du recours aux menus végétariens dans la restauration collective, de la lutte contre l’artificialisation des sols, de la limitation des vols intérieurs en avion ou de la responsabilité climat des grandes entreprises ;
  • en renforçant les articles du projet de loi dans le sens d’une meilleure prise en compte des aspects de justice sociale afin de rendre la transition écologique accessible à toutes et tous.

L’association Saint-Junien Environnement, avec le soutien du collectif « Nous voulons des coquelicots » et de l’association Générations futures, organise un rassemblement pour une vraie loi climat le samedi 27 mars 2021 à 10h30 sur le parvis du Ciné-Bourse, afin de dénoncer le manque d’ambition du projet de loi et les manœuvres qui visent à l’affaiblir, exiger une vraie loi « Climat » à la hauteur de l’urgence écologique et défendre les mesures proposées par les 150 membres de la Convention citoyenne pour le Climat.

Nous vous invitons à venir avec des instruments (casseroles, tambours, etc.) pour faire entendre notre détermination.

Les gestes barrières devront être respectés de façon stricte. Port du masque obligatoire.

L’Appel à mobilisation de la Confédération paysanne :

L’Appel à mobilisation de la Confédération paysanne :

Depuis le Lundi 8 Mars, le Projet de loi dit « Climat et Résilience », censé reprendre le travail des 150 citoyen·ne·s de la Convention Citoyenne pour le Climat (CCC), est en examen en commission spéciale à l’Assemblée Nationale, et passera en séance plénière à partir du 29 Mars.

Ce projet de loi, dont l’objectif initial est de réduire de 40% les émissions de gaz à effet de serre de la France d’ici 2030 (par rapport à 1990), n’est pas à la hauteur de l’enjeu. Son manque d’ambition est décrié par le Haut Conseil pour le Climat, par le Conseil National de la Transition Écologique, par le Conseil d’Etat, par le CESE, et par la CCC elle-même.

De nombreuses mesures de la CCC ont été réduites, repoussées, voire supprimées. Dans tous les domaines (transport, logement, production, consommation) les mesures ne vont pas assez loin. Sur le volet agricole et alimentaire, le projet est également très insuffisant : des engagements trop faibles sur la réduction de l’artificialisation des sols, le recours à la compensation carbone, la promotion de fausses solutions comme la HVE et le marché carbone… Rien qui ne défende le revenu paysan, la qualité et l’origine de l’alimentation, ni qui ne remet en cause l’industrialisation de l’agriculture.

C’est pourquoi la Confédération paysanne, aux côté d’une centaine d’organisations, répond à l’appel des citoyen·ne·s de la CCC pour se mobiliser dans toute la France le 28 Mars, veille du début de l’examen à l’Assemblée, pour dénoncer l’insuffisance du projet et exiger des député·e·s qu’ils·elles rehaussent son ambition.

Rejoignons les marches dans toute la France (voir les marches sur le site https://vraieloiclimat.fr/28mars) afin de faire entendre les vraies solutions que propose l’agriculture paysanne pour le climat.

N’hésitez pas à relayer dès maintenant cet appel à mobilisation ; soyons nombreux.ses le 28 mars !

Pour une vraie loi Climat : 28 Mars Marche pour le climat à Limoges comme partout en France

Pour une vraie loi Climat : 28 Mars Marche pour le climat à Limoges comme partout en France

Le Collectif Marche pour le Climat 87 organise une Marche pour une vraie Loi Climat le dimanche 28 mars 2021.

Départ à 11 heures depuis la place de la République à Limoges dans le strict respect des gestes barrières.

Le projet de loi « Climat et résilience », discuté à l’Assemblée nationale, est le dernier texte du quinquennat consacré à l’environnement. En l’état, il est très loin de l’ambition requise pour répondre à l’urgence climatique et atteindre les objectifs que la France s’est fixée en signant l’Accord de Paris. De nombreuses organisations, mais aussi le Haut Conseil pour le Climat, le Conseil National de la Transition Ecologique et le Conseil Economique, Social et Environnemental l’ont affirmé à de nombreuses reprises.

Le gouvernement  a mis de côté ou considérablement amoindri les propositions de la Convention Citoyenne pour le Climat que cette loi était censée reprendre sans filtre.

L’Assemblée nationale débattra du projet de loi en séance plénière à partir du 29 mars. Les députés doivent prendre leurs responsabilités maintenant,

  • en renforçant les articles du projet de loi concernant, notamment, la rénovation thermique des bâtiments publics et privés, la consommation des véhicules à moteur thermique, la limitation des vols intérieurs en avion, la réglementation de la publicité, le recours aux menus végétariens dans la restauration collective, la lutte contre l’artificialisation des sols ou la responsabilité climat des grandes entreprises.
  • en renforçant les articles du projet de loi dans le sens d’une meilleure prise en compte des aspects de justice sociale afin de rendre la transition énergétique acceptable par le plus grand nombre.

Le 19 mars, dernier jour de l’examen du texte en commission, les jeunes se mobiliseront pour le climat. Le 28 mars, veille de l’examen du projet de loi, nous, le Collectif Marche pour le Climat 87, appelons toute la population du département, jeunes et moins jeunes, à se mobiliser pour dénoncer son manque d’ambition et les manœuvres qui tentent de l’affaiblir, pour exiger une vraie Loi Climat à la hauteur de l’urgence climatique et défendre les mesures des 150 membres de la Convention Citoyenne pour le Climat.

Ce jour-là, de très nombreuses Marches pour le Climat auront lieu partout en France.

Le collectif Marche pour le Climat 87 regroupe des citoyens, associations et ONG de Haute-Vienne. Il est non-partisan. Tout le monde y a sa place. 

Cette courte marche dans le centre de Limoges durera environ 1 heure et sera conviviale et pacifique.

Chaque participant aura à cœur de respecter les gestes barrières pour ne pas contribuer à la propagation de la Covid.

Collectif Marche pour le Climat 87

Mail : collectifmarcheclimat87@free.fr

Internet : http://www.marcheclimat87.sitew.fr