Humeur Verte

Recommandé
Semaine pour les alternatives aux pesticides.

Semaine pour les alternatives aux pesticides.

La 16ème Semaine Pour les Alternatives aux Pesticides (SPAP) se tiendra du 20 au 30 mars 2021. Pendant les 10 premiers jours du printemps, qui symbolisent le retour des épandages de pesticides dans les champs, des centaines d’évènements ont lieu partout en France et à l’étranger pour montrer que les pesticides ne sont pas une fatalité et qu’il est possible de s’en passer. Coordonnée par l’association Générations Futures, la SPAP rassemble plus de 50 partenaires français et internationaux. Le thème de l’édition 2021 est la Souveraineté Alimentaire. Il est de notre droit de choisir notre alimentation, la façon dont elle est produite et dont nous la consommons. Les conséquences sanitaires et environnementales des pesticides nous concernent toutes et tous, qu’importe notre activité : consommateurs, agriculteurs, élus, citoyens, jardiniers, cuisiniers… Nous pouvons toutes et tous faire le choix de favoriser les alternatives aux pesticides dans notre quotidien ! A cette occasion, des adhérents de Saint Junien Environnement et de Générations futures Haute Vienne seront présent sur le marché de St Junien le samedi 20 Mars afin de vous informer sur les graves menaces que font courir à l’humanité les pesticides et vous fournir de la documentation et des conseils sur les alternatives.

Saint Junien Environnement et Générations futures Limoges 87 vous informe sur les pesticides et leurs alternatives.

Concernant les pesticides savez-vous que :

  • Les formulations commerciales vendues contiennent des poisons non déclarés sur l’étiquette (Plomb, Nickel, Arsenic, Titane …) et la Dose Journalière admissible n’est basée que sur la matière active déclarée, Jamais sur la formulation commerciale avec les adjuvants voir ici
  • L’EFSA évalue uniquement la substance déclarée active par l’industriel et donc sans regarder son effet cumulé, avec d’autres substances présentes dans le produit final, appelé « l’effet cocktail ». ici
  • Les agences sanitaires écartent les études qui les gênent ici ou ici
  • Les études scientifiques des industriels de l’agrochimie sont entachées de fraudes massives ici
  • Les pesticides sont la causes prépondérante de l’effondrement massif des insectes et des oiseaux ici
  • Le Glyphostae a d’abord été un détergent pour canalisation ici
  • Pour discréditer les chercheurs qui gênent, l’industrie dépense des millions ici
  • Le Label HVE (Haute Valeur Environnemental) permet l’utilisation des pesticides de synthèse. Pour en savoir plus Label HVE

Oui mais alors comment faire autrement :

  • Brochure sur les alternatives aux pesticides Téléchargement
  • Conseils pour aménager son jardin d’agrément « zéro phyto », sobre en entretien et favorable à la biodiversité Téléchargement ici
  • Livret à utiliser dès la phase de conception de votre jardin, mais aussi lors des aménagements qui peuvent suivre. Par exemple : choisir les bons matériaux pour une allée, planter en pieds de murs pour éviter de désherber, etc. Présentation du livret
  • Saviez vous que les cendres de bois peuvent remplacer, la chaux au verger et bien d’autres produits de synthèse. Les cendres de bois, 10 façons de les utiliser
  • Le savon noir permet de lutter contre les pucerons mais pas seulement Pour en savoir plus : Le savon noir au jardin
  • Le petit lait ou le lait écrémé permet de lutter contre l’Oïdium. Pour en savoir plus: Le petit lait au jardin
  • La propolis permet de lutter contre la cloque du pêcher mais pas seulement. Pour en savoir plus: La propolis au jardin 
  • Pour éloigner les fourmis de la maison: très efficace, répandre du bicarbonate de soude en poudre, mettre les aliments à l’abri et nettoyer les miettes et autres salissures des surfaces, boucher les interstices et utiliser des répulsifs sur leurs lieux de passage. autres solutions, citron, lavande, menthe poivrée, vinaigre blanc…
  • Nous utilisons quotidiennement des biocides sans savoir que ce sont aussi des pesticides : anti-moustiques, anti-puces, anti-mites, anti-fourmis, tue-mouches, raticides, peintures anti-moisissures, produits de protection du bois…Les pesticides ne sont plus autorisés dans les jardins, arrêtons aussi de les utiliser dans nos maisons ! A consulter : l‘étude Pesti’home, réalisée en 2019 par l’ANSES pour étudier les utilisations domestiques des pesticides
  • Les produits contre les insectes volants sont les pesticides les plus utilisés dans les maisons ? Ces insecticides peuvent avoir des impacts sur la santé. Contre les moustiques : utiliser des répulsifs naturels : citronnelle, géranium, lavande… ; installer des moustiquaires ou des rideaux de perles pour éviter leur intrusion dans la maison ; éviter l’eau stagnante (soucoupes des pots de fleurs, récupérateur d’eau fermé…) où se développent leurs larves.
  • Contre les mouches : utiliser des répulsifs naturels : basilic, girofle, tanaisie… et en dernier recours des bandelettes autocollantes ou un piège à mouche.
  • Les raticides et rotenticides utilisés pour tuer rats, souris et autres rongeurs, sont des produits non sélectifs qui arrivent en tête des intoxications chez nos animaux de compagnie comme chez les animaux sauvages ? Ils sont également dangereux pour l’être humain, en particulier les enfants. Pour lutter contre les souris et les rats : mettre les aliments à l’abri, boucher les trous et les fissures, favoriser les prédateurs : chats, buses, chouettes, renards…, et utiliser des tapettes ou des cages.
  • Les insecticides anti-fourmis sont très dangereux pour les pollinisateurs, et pour certains d’entre eux aussi pour les organismes aquatiques ?Au jardin, la cohabitation avec les fourmis est possible : les fourmis aèrent le sol grâce à leurs galeries, elles disséminent les graines, sont les prédateurs des chenilles, larves, vers… et recyclent les déchets.

Mobilisation pour un espace naturel menacé par un projet d’urbanisme. Reportage de France 3 Limousin

Mobilisation pour un espace naturel menacé par un projet d’urbanisme. Reportage de France 3 Limousin

« Sauvons un poumon vert à Saint-Junien », c’est le nom de la pétition lancée par des défenseurs de l’environnement en Haute-Vienne. Ils contestent un projet de construction d’un lotissement porté par la mairie et dénoncent l’artificialisation des sols.

Vous pouvez signer et diffuser cette pétition disponible en ligne ici : https://chng.it/bVz7WQnH

Lien vers l’article de France 3

Non au projet de vente et d’aménagement du terrain communal des Goulas !

Non au projet de vente et d’aménagement du terrain communal des Goulas !

À l’heure où les effets du réchauffement climatique induit par l’activité humaine se font ressentir, il est indispensable de stopper l’artificialisation de nos sols et de maintenir dans nos villes les îlots de nature qui existent encore.

Le terrain communal des Goulas, d’une superficie de 82 600 m2, est l’un des derniers poumons verts en ville, à Saint-Junien.

Cet espace concentre sur une étendue relativement restreinte une diversité de biotopes (zones humides, parties boisées, prairies sèches avec affleurements rocheux, biodiversité riche…). L’intérêt écologique de ce lieu est donc également clairement établi.

Un premier projet de vente de ce terrain a été annulé en juin 2022 par le Tribunal administratif de Limoges grâce au recours déposé par notre association Saint-Junien Environnement qui est affiliée à France Nature Environnement.

Cependant, malgré cette victoire pour la protection de l’environnement, la Mairie de Saint-Junien envisage de nouveau de céder ce terrain à un autre aménageur privé, toujours pour y construire un lotissement.

Dans ce cadre, notre association vient de lancer une pétition afin de demander l’abandon de tout projet de vente et d’artificialisation de cet espace naturel remarquable.

Vous pouvez signer et diffuser cette pétition disponible en ligne ici : https://chng.it/bVz7WQnH

Sauvons les Goulas !

L’association Saint-Junien Environnement

Pour nous joindre : contact@saint-junien-environnement.fr ou 06.72.17.34.94

Suivez-nous aussi sur Facebook !

Contribution SJE à l’enquête publique sur le projet éolien de Javerdat.

Contribution SJE à l’enquête publique sur le projet éolien de Javerdat.

Le site de l’enquête publique

Les contributions

Notre contribution

Conclusion :
Les projets éoliens s’inscrivent dans une démarche ciblée sur la transition énergétique, peuvent et doivent être des outils de développement de projets sobres en énergie et respectueux de la biodiversité. Chaque projet doit être pensé et réfléchi à l’échelle du territoire concerné avec tous les acteurs locaux (associations, élus, citoyens).
Toutefois, il s’agit avant tout de travailler sur la sobriété énergétique en première intention, et de ne réfléchir à tout type de production d’énergie qu’en deuxième intention, afin de réduire réellement la consommation énergétique du territoire.
Ce projet en particulier ne fait pas la preuve du bénéfice énergétique et économique qu’il pourrait apporter. Au contraire, il aura un impact paysager non négligeable, et sera à l’origine d’effets négatifs pour les habitants du territoire. Son implantation dans la zone choisie aura également un effet très impactant pour la biodiversité, notamment sur
plusieurs espèces d’oiseaux et de chiroptères menacées.
Les objectifs non réalisés de la France d’avoir 23% de renouvelable dans son mix énergétique et le contexte international ne doivent pas être un prétexte pour approuver tous les projets quel qu’en soit leur qualité.
C’est pour l’ensemble de ces raisons que l’association Saint-Junien
Environnement est défavorable à ce projet

A vos radios : Sentinelles de la Nature sur Radio France !

A vos radios : Sentinelles de la Nature sur Radio France !

Vous l’avez sans doute déjà entendu : cette semaine, France Nature Environnement est à l’honneur sur Radio France.En effet, le programme Sentinelles de la Nature de France Nature Environnement a été sélectionné pour bénéficier de temps d’antenne gratuit dans le cadre du programme Transition en Commun de Radio France.Du 2 au 9 décembre, les deux spots publicitaires présentant Sentinelles de la Nature seront diffusés 75 fois sur les antennes de France Inter, France Info et France Bleu.
Sentinelles de la Nature est une application permettant à chacun et chacune d’entre nous de signaler des atteintes ou des initiatives favorables à l’environnement.Les signalements d’atteintes à l’environnement sont ensuite pris en charge, et si possible traités par l’une de nos 9000 associations partout en France, tandis que les initiatives favorables peuvent servir de source d’inspiration pour tous les amoureux et amoureuses de la Nature !Plus de 16 000 citoyens et citoyennes ont déjà rejoint Sentinelles de la Nature et plus de 7000 dossiers ont ainsi pu être traités. Ce succès, c’est le vôtre car c’est grâce à votre soutien et votre engagement que nous avons pu construire ce programme et continuer à le développer.
Pour écouter les spots publicitaires de France Nature Environnement rendez-vous ici et ici
Quelques photos de notre soirée débat dans le cadre du festival Alimenterre : Vert de rage Engrais maudits

Quelques photos de notre soirée débat dans le cadre du festival Alimenterre : Vert de rage Engrais maudits

Nous avons pu montrer comment les engrais participent à la destruction du monde, de la biodiversité, encouragent l’utilisation des pesticides, polluent l’eau, l’air et nous avons pu avoir le témoignage de 2 paysans en agriculture biologique qui n’utilisent pas d’engrais chimiques de synthèses et pourtant produisent et nourrissent les gens.

Quelques articles sur le sujet :

Engrais de synthèse: «L’azote est à l’origine de tous les problèmes de l’agriculture moderne» – Libération

et ici plusieurs articles sur le sujet de l’agriculture, des engrais et pesticides